Les activités dans le jardin

Sur le bitume, la verdure. 

Mai 2019

Il est possible d'apporter de la verdure et même un potager sur une cour de bitume. Grâce à des palettes de récupération, des vis et de l'huile de coude, nous avons crééc'est mini-potager pour embellir la cour. 


Les enfants devront alors gérer les plantations, les arrosages et l'entretien des mini-parcelles. 
En lien, des idées pour créer vous-mêmes vos mini-potagersà base de pallette :

Confection des mini-potagers

Remplissage des bacs

Installation des mini-potagers dans la cour de récréation

Vivant ou non vivant ?

Lundi 14 Janvier 2019

Alors, vivant ou pas ? Animal, végétal ou minéral ? Ce sont les questions auxquelles les élèves de Cycle 2 on était confrontés ce lundi. Dans le jardin, ils ont dû nommer et classer ce qu’ils voyaient. 

 

Ce temps sur le jardin a permis d’appliquer le cours sur le terrain et ainsi de visualiser la différence entre le vivant et le non-vivant mais aussi la nuance entre l’animal, le végétal et le minéral.

Les observations

Observation schématisé de Timoté (CP)

Pour Timoté, l'objectif était de faire la différence entre le vivant et le non

vivant en expliquant son raisonnement ! 

 

Cliquer sur la photo pour agrandir 
 

Observation schématisé de Gabrielle (CP)

Même projet que pour Timoté en gardant à gauche de l'ardoise le vivant et à droite de l'ardoise le non vivant. 

 

Cliquer sur la photo pour agrandir 

Observation de Louis (CE1)

Pour Louis, l'objectif était de savoir faire la différence entre vivants ou non mais aussi la nuance entre l'animal et le végétal !

 

Cliquer sur la photo pour agrandir 

Installation d'un récupérateur d'eau

Mardi 8 janvier 2019 

Le récupérateur d’eau est un outil indispensable dans un jardin. Il présente de très nombreux avantages ! C’est d’abord un geste éco-citoyen car cela permet de préserver les nappes phréatiques en limitant l’usage d’eau potable mais aussi de stocker l’eau pour le jardin durant les périodes de sécheresses. De plus, elle représente aussi un gros avantage économique car l’eau récupérée est gratuite. 

 

L’eau ne manque pas en Bretagne ! Alors, Elliot, Nolhan et Simon ont pu installer une cuve de 810 litres offerte par un parent d’élève. Après une mise à niveau, nous avons dû percer, à la scie cloche, un trou dans la gouttière pour y placer notre récupérateur d'eau mais aussi un trou dans la cuve pour permettre le raccord avec le récupérateur. Les élèves ont pu mettre la main à la pâte en réalisant les perçages et en installant le système eux-mêmes. 

 

Enfin, ils ont réalisé un schéma du système de récupération pour ensuite le présenter devant la classe !

Réalisation du percage de la cuve à eau par Elliot

Passage devant la classe pour faire comprendre l'importance d'un récupérateur d'eau 

Schéma de Simon

Schéma de Nolhan

Schéma d'Elliot 

* Cliquer sur les schémas pour agrandir l'image *

Mise en place des mangeoires 

Lundi 15 octobre 2018 

Aujourd'hui c'est au tour de Jade, Rachel, Edouard et Thaïs de faire avancer le jardin pédagogique. Ensemble, ils ont pu mettre en place deux mangeoires à oiseaux dans le jardin. Le choix de l'emplacement était libre, cependant ils ont dû répondre à différentes problématiques comme la vulnérabilité des oiseaux face aux prédateurs durant la recherche de nourriture mais aussi trouver un angle optimal pour l'observation animalière. 

 

Grâce à cette action, les élèves ont pu comprendre l'importance de l'aide apportée aux oiseaux par l'intermédiaire de ces "restaurants". 

 

Nos deux mangeoires nous serons grandement utiles lors des comptages régionaux des oiseaux de jardins organisés par Bretagne Vivante. Ce comptage sera transmis pour aider les scientifiques à comprendre "quand" et "pourquoi" les oiseaux visitent les jardins. 

 

Plus d'informations sur le site Oiseaux Des Jardins : 

Recherche d'un coin pour l'installation des mangeoires 

Retour au jardin 

Lundi 08 octobre 2018 

Dans le cadre du jardin pédagogique les élèves de CE2 ont été mis à contribution pour un inventaire des espèces du jardin. Edouard, Louis, Hank et Mathilde ont pu observer des espèces communes comme les trèfles mais aussi des espèces moins courantes comme un érable cannelle, sans oublier les insectes tels le perce-oreille ou les araignées. 

 

Cet inventaire rentre dans l’objectif du label l’Éco-École pour lequel l’école postulera en Avril 2019. De plus, ce recensement a pour objectif de savoir quelles sont les actions réalisables dans le jardin (niche à oiseau, hôtel à insectes…). 

 

Pour plus d’information sur le label Éco-École :

Observation d’une Cinéraire maritime connue pour son feuillage argenté

au toucher velours et duveteux.

Observation d'un parterre de ciboulette.

Observation d'un cousin durant sa période de reproduction 

Cahier d'observation du jardin